carnet de voyage en fourgon au portugal

07 août 2017

Nous avons un peu voyagé mais cette formule est une première. Aménager mon fourgon de travail et partir à l’aventure.

Le projet sera donc le Portugal en fourgon aménagé en famille, soit deux adultes et un enfant de 10 ans.

Parlons un peu technique. C’est en effet une étape essentielle dans cette formule de voyage. J’ai passé de longues soirées à faire des recherches sur l’aménagement idéal pour un confort maximal à un coût raisonnable.

Commençons avec mon trafic 90cv de 2007. J’ai hésité mais je me suis lancé dans une reprogrammation moteur. Kezako !? Et bien en fait c’est simple, un motoriste modifie la cartographie moteur en respectant les tolérances constructeur (informatique quand tu nous tiens…) Le résultat est juste hallucinant. Mon véhicule consomme maintenant moins et développe beaucoup plus de couple et de puissance.

Pour l’aménagement j’ai tourné sur le net et  j’ai porté mon dévolue sur van mania qui offre des kits très bien étudiés pour notre projet. Mon budget étant limité, j’en réaliserai un : Un lit peigne avec rangements en dessous, un meuble évier avec tiroir gaz, un meuble de rangement  et une table amovible. Des araignées en élastique au plafond ainsi que derrière le matelas qui relevé fait l’adossement de la banquette.

Pour la partie électricité j’ai acheté une batterie d’occasion  de 950A 100ah, couplé sur la batterie de démarrage avec un Cyrix . Je changerai ce système au Portugal par un simple coupleur à clé car le Ciryx ne se déclenchait pas pour charger la batterie auxiliaire. Merci à ASE Energie d’avoir renvoyé un autre exemplaire en remplacement.

Deux prises à l’arrière sont installées (1 en direct et l’autre sur interrupteur). Une pompe à eau sur interrupteur (12€ sur internet). Deux jerricans de 20 litres, un pour l’eau propre et l’autre raccordé sur l’évacuation de l’évier.

Pour l’eau chaude deux poches de type solaire que je n’ai pas emmenés car le poids l’encombrement et les fuites mon fait changer de plan…Je ferai l’eau chaude au gaz. J’ai gardé une douchette que j’ai adaptée sur un pulvérisateur de 5litres pour prendre la douche.

L’Isolation des fenêtres et du parebrise est faite avec un rouleau d’isolant mince façonné par madame. Sur la partie arrière  je les ai scotchés et à l’avant j’ai collé des scratchs sur l’isolant et sur le parebrise, ils sont comme cela amovibles. Pour les fenêtres des languettes sont bloquées par les vitres électriques.

Sur la banquette avant nous installerons un matelas pour la partie nuit de notre fils.

 

 

 

1

2

3

4

5

5

 

 

 

6

7

8

 

 

Vidange faite, niveaux vérifiés, ça y est c’est le départ. Nous partons de Coex en Vendée mercredi 12 août 2015  17h30 et 192000 kms au compteur.

Nous passons enfin la frontière espagnole et décidons de nous arrêter sur une aire d’autoroute. Ces dernières ne sont pas du tout comme en France. En effet il n’y a pas d’espaces aménagés, seulement un parking à quelques mètres des voies de l’autoroute donc très bruyant (ce n’est pas grave car nous sommes vannés et les matelas sont confortables).

Jeudi 13 Traversée de l’Espagne sans escale jusqu’au Portugal. Burgos, valladolid  zamora , avec comme objectif  Miranda do douro. Vallée vinicole inscrite au patrimoine de l’unesco.  

 

 

 

 

10

 

 

 

 

Miranda do douro est là. Ville fortifiée qui offre un joli panorama sur le fleuve et les falaises. Avant d’entrer vous trouverez sur la gauche un accès au parking pour les voitures et camping car.. Vous pourrez dormir sur place au pied des remparts. Le site est visité mais reste agréable. Prenez le temps de déambuler dans les ruelles qui bordent cette cathédrale  du 16e siècle. Il existe une statuette de l’enfant jésus qui attise la curiosité...Avis aux amateurs ... Nous partons pour Pinhao en passant par Sao jao da pesqueira voir les chapelles de Sao Salvador do Mundo. C’est un mont rocheux culminant à 711 m ou se trouvent de petites chapelles disséminées ça et là au milieu des rochers et monolithes. Le décor est improbable et la vue impressionnante.

 

 

 

11

 

 

12

 

 

 

 

 

Direction Pinhao,  joli village dans le Distric de Vila Real  situé sur le fleuve Douro, au cœur du vignoble de Porto. La route serpente les collines sculptées, façonnées depuis des générations par les mains de l’homme pour la culture des vignes et des oliviers. MAGNIFIQUE…il faut visiter cette région.

 

 

 

 

13

 

 

 

A  Pinhão, arrêt pour petite séance photo dans la gare qui est célèbre pour ses murs recouverts d’azulejos racontant des scènes de vie viticoles. Nous nous arrêtons acheter de l’excellent porto dans la boutique wine house museum and shop aménagée dans cette gare  qui rassemble toutes les productions locales.
Nous descendons au port (suivre l’artère principale 150m et tournez sur la gauche et descendez). C’est vraiment une surprise car cet endroit est vraiment charmant. Nous nous garons sous cet immense saule et partons manger au veladero( restaurant qui se trouve à l’extrême droite de cette place en arrivant). Si le guide bleu  parle de plat entre 6et 8€  nous ne trouverons rien à moins de 15€ mais la qualité et la quantité sont vraiment là. Le porto tonic est une très bonne entrée en matière pour ce premier repas au Portugal. Des serveurs très sympas, des plats excellents et très copieux du coup nous repartirons avec un doggy bag pour le lendemain. Nous finissons la soirée par une Promenade le long du quai et un petit verre dans ce bar à vin. Nous passerons une très bonne nuit avec réveil sur le douro. Vous pouvez passer le pont direction Vila Real et dormir de l’autre côté, un air de stationnement moins passant est disponible que nous découvrirons que le lendemain en partant.

 

 

 

 

 

 

14

15

16

 

                                                

 

 

 

Vendredi 14

Départ sur Vila Real quittant par cette occasion ce magnifique paysage ou nous profitons des figues sur le bord de route qui s’offrent à nous. Il y a les violines que nous connaissions et les blanches ; nous n’avions jamais mangé d’aussi bonnes figues …Essayez, vous m’en donnerez des nouvelles.. Nous avons choisi de visiter le manoir de MATEUS  pour notre fils Matteo…..ce sera le seigneur de la journée. Juste après l’entrée principale sur l’axe très passant à gauche un petit parking ou s’agglutines voitures et bus. Entrez et Passez devant ces derniers en suivant la petite route. On peut trouver des places . Pour visiter les jardins il vous en coutera 7€ ce que nous trouvons cher.Pour 11€ on accède à la visite guidé du manoir ainsi que l’accès pour la journée dans les jardins (formule que nous avons retenue).C’est vraiment un bel endroit toujours vivant car certaines parties de ce manoir sont toujours habitées…Le seul reproche est que les photos sont interdites à l’intérieur (chose que l’on  vous indiquera qu’une fois la visite commencée….) et pas mentionné sur le guide bleu.

 

 

 

 

 

 

 

 

17

 

 

 

 

 

Nous avons envie d’une bonne douche alors pour la visite de porto nous essayons le Parque de Campissimo Valades Marisol GAIA. Accueil très sympa en français, emplacement sommaire sur terre battue mais pour 23.50€ le fourgon 2 adultes et un enfant que demander. Les sanitaires sont propres, un robinet ainsi qu’une prise sont proche du fourgon et la mer est à quelques mètres. Nous prenons les vélos et direction la piste cyclable sur le bord de mer. Face à cette dernière en regardant sur la gauche vous pourrez peut être voir comme nous la Praia do senior da Padra Arcozelo alors cap sur  l’horizon. Apres une petite demi-heure nous découvrons ce lieu extraordinaire. C’est une église sur la plage qui trône sur un bloc de  roches bravant tel un phare les vagues, les marées, les couchés de soleil bref c’est somptueux, magique, nous savourons.

 

 

 

 

 

18

19

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 15

Du camping nous prenons le bus 906 pour Porto. Il faut le faire car outre le côté pratique nous assistons à une leçon de conduite. Les ruelles en bus à grande vitesse ouahhh !!!et pour seulement 5.55€. Conseil : Allez jusqu’au terminus, vous serez comme cela sur les hauteurs de la ville et pourrez visiter les divers monuments en descendant vers le port (c’est bien moins éprouvant). Au marché semi-ouvert de Balhao c’est des étals, des couleurs, des senteurs et des goûts …c’est un beau moment de vie local. Nous suivons les allées au feeling des stands. Nous posons nos sacs chez :Wine House BOLHAO pour une dégustation de porto avec assiette de tapas(jambon de pays et fromage 80%vache 10% chèvre 10% mouton ) succulent….le tout avec une formule dégustation de porto à 7€ pour 3 verres. 1 Blanc 1 ruby et 1tauny. Cet endroit est sympathique et le propriétaire nous explique les différents portos avec passion….excellent !

 

 

 

20

21

22

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous allons ensuite  à la Torre dos clerigos. Malgré 25 minutes d’attente nous visitons le musé et l’église. La possibilité de pouvoir passer par les coursives hautes apporte un point de vue rare. Après l’ascension des 220 marches nous culminons enfin à 75.60m .Vue sur la ville imprenable.

 

 

 

 

23

24

25

26

 

 

 

 

 

 

Nous  suivons notre périple en déambulant de ruelle en ruelle jusqu’au cartier Ribeira. C’est le lieu touristique de porto (donc beaucoup beaucoup de monde). Nous souhaitons reposer nos jambes à la terrasse d’un café. Ce présente à nous soit le quai bondé soit en tournant sur la droite un « espèce de rempart » très étroit qui accueil de petites tables. Nous choisirons cette dernière offrant un peu de calme et une vue d’ensemble sur le quai et  le douro.

 

 

 

 

 

 

27

 

 

 

 

 

Repos pris, nous longeons le quai et gravissons les escaliers pour atteindre la partie supérieure du superbe pont louis 1er à l’architecture de type métallique en treillis et poutres comme la tour Eiffel. La vue est époustouflante et le passage du train sur ce même pont (c’est une improbable d’une voie ferrée piétonne….). De l’autre côté nous prenons le téléferico  pour descendre (12.50€ à trois). De ce côté du douro se trouve toute les grandes maisons du porto sandeman, portocruz…. Visites et dégustations possible mais nous sommes fatigués, nous rentrons. Il n’y a pas beaucoup de bus après 20h.

 

 

 

28

29

 

 

30

Dimanche16

Après avoir résolu un problème électrique sur la batterie auxiliaire au Norauto de Vilar Gaïa nous retournons au centre de Porto visiter le musée de la photo (proche de la tour clerigo ouvert samedi et dimanche de 15 à 19h entrée gratuite) ce musée est chargé d’une atmosphère particulière car installé dans une ancienne prison. Ensuite, direction  la gare Sao bento ornée d’azuleros  et pour finir, la place de la liberté ou nous ne resterons pas longtemps.

 

 

 

 

 

 

31

 

 

 

 

 

Nous partons pour Coimbra avec arrêt à Aveiro. C’est un endroit atypique, on dirait Venise. En effet ce village aux maisons colorées suit les canaux ou circulent des gondoles pour touristes. Nous visitons ce lieu très sympathique malgré sa proximité avec l’autoroute. Ce dernier abrite d’ailleurs un parking pour camping-car pas très glamour…

 

 

 

 

 

 

 

 

32

 

 

 

 

Nous arrivons à 22h dans le quartier de la vielle ville de Coimbra. Au hasard  du GPS nous parcourons les petites ruelles sinueuses et escarpées de cette vieille ville et repérons deux fourgons stationnés. Après avoir tourné et découvert seulement un parking ouvert le soir le long du rio Mondego ouvert  de 7h à 20h nous décidons de retourner dans la vielle ville ou nous mangerons des tapas au son du jazz dans un bar : le Vinharia de se et dormirons dans ce coin. Prix correct musique et cadre très sympa.

 

 

 

 

33

34

35

 

 

 

 

 

 

Lundi 17

Nous commençons la visite cette veille ville par le musée de la miséricorde. Ce petit musé est en fait un lieu particulier car c’est un lieu d’accueil social. Financé par les visites (2€ par personne) et les mécènes. Ce n’est pas très grand mais la taille humaine rend ce lieu unique. On peut à la fin de la visite accéder après l’ascension d’un peu plus de 80 marches au toit. Au bout de ces dernières si vous faite l’ouverture du musée vous pourrez avoir l’honneur d’ouvrir la trappe en bois comme passe partout offrant encore plus de magie à ce lieu. Le panorama est superbe. Nous poursuivons par l’université. Nous entrons dans l’enceinte de ce lieu mais ne visitons pas les différents édifices. Le film d’Harry potter ce serait inspiré de la bibliothèque de ces lieux..

 

 

 

36

37

 

 

 

 

 

 

Nous devions passer par Nazaré et Péniche mais dans l’élan on a zappé et nous nous sommes retrouvés directement à la case Sintra. Il est 15h et le Palais da Pena ainsi que Le castelo dos Mouros (le château des Maures) sont full de monde, impossible de se garer, une file d’attente infinie bref on fait demi-tour (on fera l’ouverture demain). Alors improvisation oblige, cap sur la cote histoire de profiter de la mer avec notre fils. Nous atterrissons à Azenhas do mar village sur la falaise c’est juste superbe. Il y a un parking sur la falaise juste avant d’atteindre le village, c’est là que nous passerons la nuit.  En bas du village on découvre une petite plage,une piscine naturelle, des transats, un petit bar, un dj qui mix de l’electrojazz c’est le pied. Caipirinha à siroter, soleil, musique notre fils dans l’eau …c’est le top….Nous avions repéré sur le guide bleu un village de pêcheurs à voir donc nous allons à Ericera pour passer la soirée. Nous arrivons dans une station balnéaire bien bétonnée et nous nous posons à plusieurs reprises cette question mais est-ce bien là ?????Et c’est en effet bien là. Il y a bien un village de pêcheur complétement asphyxié par l’urbanisation estivale effréné, en plus des restos, bars et tourisme de masse. Ici c’est pierre et vacance puissance 10… Pas du tout ce que l’on attendait donc une petite visite du « village » et retour rapide dans notre petit coin de paradis de Azenhas do mar. Couché et réveille vue mer que du bonheur.

 

 

 

 

 

 

38

39

 

 

 

 

 

 

Mardi 18

Nous décollons de bonheur pour éviter la foule au Palacio de pena et château des maures. Ce site se trouve perché en haut de ces montagnes culminant l’ensemble de la vallée jusqu’à la mer. Le Sintra historique semble très joliment restauré pour les touristes qui envahissent les ruelles. Nous passons et en terminant l’ascension  arrivons aux portes d’entrées du château des maures. Nous poursuivons quelques 100 mètres ou nous trouvons un grand parking sous les arbres. Nous sommes entre les deux entrées et décidons de démarrer par le palais. Nous prenons le pass palais et château à 53€ pour deux adultes un enfant. Des navettes payantes permettent d’accéder aux portes du palais sans grimper le dénivelé.  Nous sommes dans les nuages ce qui est dommage pour admirer les couleurs chatoyantes du palais mais cela apporte un coté mystique à ce lieu magique et nous pouvons prendre le temps de regarder l’intérieur sans subir le mouvement de foule impliqué par les petits passages dans les salles. Ce palais est le plus beau bâtiment historique que nous ayons vu et visité. Une telle architecture est juste extraordinaire. Tout est tellement éclectiques, des couleurs, des sculptures, des intérieurs sublimes des jardins c’est juste OUAHHHOU… !!!! Conseil : venez de bonheur. Nous sortons vers 11h et il y a la queue PARTOUT.

 

 

 

40

41

42

43

45

 

 

 

 

 

46

47

48

49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous poursuivons  par le château des maures. Ce vestige est vraiment spectaculaire. Nous faisons le tour des remparts construits sur des monolithes géants. L’histoire vous suit à chaque marche, chaque pierre, chaque souffle de vent..

Départ pour Lisbonne. Après avoir tourné en rond en cherchant un parking trouver sur un blog nous prenons la décision d’aller au : le Parque Monsanto (Lisboa camping) qui est le camping municipal de Lisbonne. Piscine que nous n’utiliserons pas, blocs sanitaires propres, restaurant avec wifi gratuit, laverie (ouverture bizarre 9h-17h) emplacement libre sous les pins, un peu bruyant car proche de l’autoroute mais ça reste tout de même agréable.  29.80€ le fourgon trois personnes, une prise électrique sur l’emplacement (ayez votre prise européenne sinon sur place c’est 25€ aye..)

 

 

 

 

 

50

51

 

 

 

Nous partons direct  pour l’Alfama. Nous trouvons une place ou nous garer dans le quartier et finissons-la monté de la rue pavée qui nous mène au café Belmonte. Le charme de ce lieu est indéniable. La terrasse sous les arbres et réverbères pour une vue sur les toits du quartier et cela jusqu’au Rio Tejo. Nous sirotons un porto blanc et ce superbe coucher de soleil. Pur moment de bonheur (pour les amoureux c’est romantique à souhait).

 

 

 

 

 

 

 

52

 

 

Nous descendons l’artère principale ou se succèdent les restaurants. Nous stoppons tout à fait au hasard au « LE PETIT CAFE » Si l’impression de départ n’est pas des plus engageante ‘personnel speed et pas forcément hyper agréable nous serons par la suite vraiment content d’avoir fait ce choix. Tomate mozza pour notre fils, bacalau pour madame et octopus pour moi. Les plats sont généreux et très bon (un peu gras, c’est cuisiné comme cela au Portugal) 60€ 2 apéros 1 soda 3 plats 1 dessert 1 café c’est très correct en ville. Un guitariste s’installe et anime la terrasse ou nous sommes. Un serveur s’improvisera percussionniste et nous finirons ce repas dans une très bonne ambiance. Nous achetons le cd du musicien qui nous accompagnera tout au long de notre périple. On vous conseil ce dernier qui s’appel ZUCATUGA.

 

 

53

54

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 19

Ce matin c’est la visite de la tour de Belem 6€ pour adulte et gratuit pour les enfants. Pass possible avec le Geronimo. Il est 10h30 et la queue s’étire déjà très loin.  11h15 nous pénétrons dans la tour et derrière nous c’est hallucinant de monde. Que dire de cette visite. Pour nous cette période d’affluence rend ce lieu un peu décevant. Il y a au sous-sol un tout petit cachot vouté, au rdc la salle des canons et sa cours, au premier une jolie terrasse ornée de tours de gais ainsi que de sculptures et pour finir la tour qui se visite par palier. A chacun de ces derniers qui sont relativement petit il faut faire la queue ce qui fait qu’à la fin vous avez fait 1.30 d’attente pour 20mn de visite….Très Bof.  Vous pouvez prendre des places via internet ou par l’office pour pouvoir passer sans faire la queue en longent la file jusqu’à la porte d’entrée soit venir très tôt.

En sortant dans l’herbe sous les arbres cohabites différents vendeurs en tout genre.

 

 

 

 

55

56

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons faim et découvrons un concept très sympa. En effet de grandes couvertures sont posées au sol avec de petits paniers en osiers à l’ombre de grands arbres. Des sandwichs originaux sont proposés ainsi que des bières artisanales (c’est la première fois que j’en trouve).Prix un peu plus élevés vue le site mais de bonne qualité. Le Ice tee maison n’est pas une réussite.

 

 

 

57

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous empreintons le pont pour passer la route et longeons le musée moderne puis le Jeronimo pour arriver à l’entrée de la rue commerçante ou se trouve la fameuse et très réputé Pasteria de Belem

Il n’existe plus la possibilité d’éviter la queue en passant par le couloir entrée n°2 qui a été supprimé. En revanche si vous souhaitez manger sur place vous pouvez en longeant le mur entrer par la cafeteria. Il y a la première salle proche du comptoir qui présente un certain charme d’authenticité et si vous ne trouvez pas de place il y a en continuant une très grande salle de 400 places plus moderne mais bien moins conviviale proche des cuisines. Il faut voir cette cuisine entièrement vitrées d’où sorte près de 38000 Pastias chaque jour (parole du serveur).

Les Pastias sont servi tièdes ajoutez un peu de cannelles, du sucre glace et passer en mode dégustation. La pâte feuilleté croustillante rempli de ce mit flan mit sabaillon est juste une tuerie. Amis gourmand c’est un incontournable….Nous prendrons une boite supplémentaire que nous emporterons mais le plaisir n’est pas aussi intense. Un conseil mangez ce gâteau sur place pour vous éclater les papilles…

 

 

 

 

 

 

58

59

 

 

 

 

 

De l’autre côté de la rue se trouve un kiosque ou vous pouvez acheter le pass « transport en commun ». Le prix est de 6.50€ pour le bus, le tramway. C’est très utile, nous prenons le bus 714 (ou tram 25) pour la plaçà figueira ou nous faisons la queue pour prendre le tram 28. Vieux et antique tram qui passe par le quartier alfama et autres … c’est vraiment sympa..Retour par le 25 et funiculaire1 qui nous dépose proche d’un mur dédié et ouvert au tagueurs. Nous y rencontrons un français qui est venu spécialement ici pour y déposer son œuvre éphémère…ou non !? Sur cette grande place ou joue un groupe de reggae nous décidons de nous poser pour reprendre un peu de forces…Le Love Lisbon ce n’est pas d’un style extraordinaire mais le père qui installe son fils est vraiment très sympa. Plein de gentillesse il nous fait gouter les fèves servit généralement avec la bière ainsi que le Ginjinha (alcool de cerise local) Il nous donne les indications sur le quartier ou trouver des restos typique afin d’écouter du FADO et le tout avec le sourire et en français Un grand Merci…

 

 

 

 

60

61

 

 

 

 

 

 

Nous prenons le funiculaire pour atterrir dans Barro Alto. Deux policier très sympa nous indique ou se trouve les restaurants. 3 rues parallèles se partages les cosmopolites lieux de fêtes. Des Restos et bars branchés au plus miteux tout y est …Je prends un Mojito XXL au sentido proibido (le meilleurs qualité prix 5€ le gobelet géant et  Free Kiss mais j’ai pas osé demander, famille oblige !!!. Nous trouvons ce restaurant Adega Do Ribatejo qui semble figé dans le temps. Le style ressemble au mix d’une cantine avec la salle d’une maison familiale ou tout est enchevêtré. Tables en rang d’onions, faïences sur les murs artistes dans l’allée d’accès aux tables et aux toilettes….. Nous prenons place. La carte est bien fournie les prix correct. Attention aux encas d’apéritif déposé d’office sur la table  car l’assiette apportée (deux bouts de jambon et olives coûte 8€ (assiette que nous retournons). Les plats sont bons et l’ambiance super. Le patron fait tout ici : Il accueil et place, sert, chante et vend son CD. Les artistes se succèdent pour animer la soirée en slalomant entre les serveurs et les clients. C’est familiale, c’est bon, c’est top.

 

 

 

 

 

 

 

 

62

63

64

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous dormons sur le grand parking gratuit du quai proche de la tour de Belem. Calme, beau point de vue et proche de la gendarmerie pour les inquiets….

Jeudi 20

Nous visitons au petit matin le musée d’art contemporain qui se trouve juste entre  le jeronimo  et notre emplacement. Cette expo est riche et gratuite ensuite ca plait…ou pas !?

Départ pour porto covo par la nationale. Il fait chaud très chaud. 36° dans ces plantations de chênes lièges. A l’entrée de porto covo est installée une aire de jeux pour les enfants 7.50€ la journée. Ils profitent des structures gonflables, des kartings à pédales, trampolines et autres bref notre fils se régale. Nous allons a Sines faire quelques courses. Continente, lidl, intermarché vous ne serez pas dépaysé. Pour les légumes, prenez-les sur le bord de la route aux vendeurs ambulants. C’est meilleurs, le rapport humain est là et c’est bien moins cher….Ensuite cap sur Vila Monte. Nous passons cette dernière puis le pont et ensuite à environ 1km tournez à droite pour rejoindre la plage plus calme et plus sympa avec vue sur les côtés de vila monte . Protection à moustiques OBLIGATOIRE car voraces….

Vendredi 21

Nous prenons les vélos et visitons le vieux village. Voici un bien joli village et nous sentons que nous nous rapprochons des algarves car il y a de plus en plus de touristes. Nous dégottons un petit magasin de souvenirs locaux (born to be Alentejano). C’est beau, original et aux prix doux…..

 

 

 

 

 

 

65

66

67

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Direction lagos, changement de ton. Nous entrons dans les Algarves, zone touristique de masse du Portugal. Là, c’est un bord de mer livré aux vendeurs, la place est rempli d’une foule dense ou ce côtois les restaurants, les vendeurs de barbe à papa, les caricaturistes les chichis les glaces…..bref un bain de foule que nous ne souhaitons pas prolonger. Nous cherchons un endroit pour faire un bbc et dormir mais c’est la galère. Le bord de mer est complètement squatté par les résidences et l’urbanisation importante.   Nous allons sur Burgau ou nous suivons une route vers les terres et c’est dans un chemin à l’écart des maisons luxueuses de ce quartier que nous ferons notre bbc. Brochettes de saumon et poulpes. Extraordinaire…..

Nous dormirons sur un grand parking en terre dans le haut de Lagos.

 

 

 

69

70

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 22

Après cette nuit calme nous descendons au marché sur le bord de mer faire quelques courses. Nous passons à l’office de tourisme voir ce qu’il est possible de visiter et faire dans le coin. L’accueil ne semble pas être une priorité ici. Ils préfèrent vendre des cartes plutôt que de donner des informations c’est juste surréaliste…..Le coté surfait de cette station fait oublier que nous sommes au Portugal. Nous partons pour Benagil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

99

 

 

 

 

 

Plage et falaises réputées pour une esthétique façonnée par l’érosion, créant des cavités des arches dans cette roche aux lignes si particulières. Il y a possibilité d’y accéder en bateau ou par la plage. Cette dernière est enclavée et il est très difficile de trouver une place sans faire une longue marche sur la route encombrée. Nous continuons vers Marihna qui est de même type que benagil. Grand parking à disposition et cerise sur le gâteau, les camping-cars sont tolérés pour la nuit. Nous descendons à la plage. Il y a du monde sur la première partie mais si vous la  longez en passant les rochers les places sont plus nombreuses jusqu’à arriver aux fameuses grottes. Je pars me baigner dans ce lieu magique. Avant d’arriver au grand parking, sur la droite il y a au niveau de la  dernière maison un petit accès dans les arbustes. Entrez et placez-vous ou bon vous semble en respectant la nature bien évidemment. Nous nous sommes placé au ras de la falaise.. Bbc, porto, avec couché de soleil imprenable extraordinaire.. ..C’est le plus beau couchage que nous ayons eu.

 

 

 

 

 

 

 

 

72

73

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 23

Direction Faro en passant par Tavira. C’est très beau et relaxant. Nous marchons au gré des ruelles du vieux quartier situé en hauteur et prenons le temps de flâner. Le temps c’est arrêté et descendons, longent les veilles bâtisses. La pose à la terrasse d’un café place de la liberté est une étape obligatoire. Humez le bien être des lieux. En passant le pont du fleuve Gilao nous voyons deux personnes qui tamisent l’eau. Y aurait-il de l’or ????? C’est une facette des algarves qui nous correspond mieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

74

75

76

77

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Il y a bien une aire pour camping-car à la sortie de la ville mais cet aire ne nous plait pas donc nous partons en direction de Vila real de San Antonio. Nous suivons par hasard la Praia De Fabrica. C’est la surprise, un petit port  un cul de sac. Il y a un restaurant et la plage. C’est marée basse et nous voyons des gens traverser ce bras d’eau qui conduit à une lagune au loin. Nous essayons à notre tour. Vous pouvez trouver une plage de « seul au monde » en marchant quelques minutes. Nous entamons une partie de foot beach endiablé avec Matt…balade et retour au fourgon. Véro Etant malade nous allons manger au resto entre mec. Table sur vue mer. C’est bon et bien servit. Cependant Une nouvelle fois on essaye de nous faire payer les extras non consommés. Nous dormons là. Nous vous conseillons de ne pas dormir comme nous au fond du parking car les voitures la nuit fond demi-tour ici. Réveille vue mer que demande le peuple…

 

 

 

 

 

78

79

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 24

Arrêt à Mertola. Petite visite du château. C’est joli mais pas exceptionnel.

Visite des mines de Sao Domingos. Ce site minier fut exploité par les romains et ré-ouvert pour être fermée définitivement en 1966. De nombreux vestiges de cette exploitation sont encore présents : machines, bâtiments carrière et maisons de mineurs donne à ce  lieu une atmosphère particulière.

 

 

 

 

80

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite stop à MOURA visite rapide du château Maures. La vue est sympa.

 

 

 

 

 

81

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Direction et arrêt à MONSARAZ et là c’est vraiment l’enchantement. Ce village fortifié est construit sur un piton rocheux dominant la région avec une vue spectaculaire sur le barrage le plus grand d’Europe ou cohabitent ponts, ilots, animaux…..mais aussi sur les vignes et exploitations de chênes verts et d’oliviers. Le site est magnifique. Ruelles pavées, maisons maculées de blanc, remparts, petite échoppes et terrasse de bar panoramique. Ce dernier le XAREZ est magnifique. Cependant je vous conseille de ne pas prendre le verre de blanc de Monsaraz qui est une véritable piquette imbuvable (toute les tables ayant fait ce choix ont laissé comme nous le verre quasi pleins) peut être changeront il ???En face une petite boutique attire notre attention : La CASA TIAL. Cette épicerie fine vie de la passion de ces deux propriétaires français Thierry et Alexandre. Vous trouverez de nombreux produits issus de petites productions locales de qualités. Huiles d’olives, sardines, gâteaux, vins tous ces produits ont une histoire qu’ils nous conteront. Un pur moment de plaisir avec ces garants d’un patrimoine local. Avant de faire nos achats nous nous laissons absorber par ce lieu calme, reposant et plein de charme. Regardez partout et vous découvrirait ces supports de pots de fleurs en pierre, ces recoins fleuris si bucoliques, ces portes de toutes les couleurs et cette architecture variée. Il semble que cette destination n’ai pas recueilli la faveur des guides….Ce que déplore les quelques commerçants. Pour notre parts nous sommes surpris et définitivement convaincu que les blogs sont une meilleurs sources d’informations subjectives que les guides(nous en reparlerons dans la conclusion de ce carnet).Nous retournons à l’épicerie pour faire le plein des petits présents que nous offrirons….ou pas. Ils sont décidément très sympa, attentif, commercial. Merci car nous nous régalons encore de leurs produits avec ce souvenir très présent en nous.

 

 

 

82

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous descendons à la base nautique pour y manger. Le cadre et le resto sont sympas. Les gambas et le Porc noir sont bien, j’ai pris un hamburger et c’est en fait un steack à cheval bon mais pas le plat attendu. Même si vous pouvez dormir ici nous préférons tout de même remonter à MONSARAZ pour dormir aux pieds des remparts et le vivre une dernière fois.

 

 

 

 

83

84

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Douche et sanitaire à la base nautique et départ à contre cœur…Nous avons craqués !!!!!! Nous filons sur Evora, ville citée dans le Bleu comme ville médiéval la mieux préservée du pays. Nous passons d’abords par Reguengos de monsaraz avec arrêt photos église néolithique de 1887 ainsi que faire qq courses. Evora, c’est la veille ville qui attire les touristes particulièrement nombreux donc Rue et ruelles très encombrées. Dans les hauteurs se trouvent les vestiges de colonnes d’un temple romain. Derrière l’église en redescendant, nous tombons sur une jolie bâtisse ou il semble qu’une visite soit possible. Un jeune guide nous explique en anglais que le propriétaire qui à reçu cette grosse maison bourgeoise organise des visites pour pouvoir effectuer les travaux nécessaires à la conservation de ce patrimoine. Nous nous lançons.. C’est très agréable de se faire conduire dans cette maison familiale avec sa chapelle son patio sa bibliothèque  et sa tour qui offre une vue rare dans ce quartier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

85

86

 

 

 

 

 

 

 

 

Détour rapide à Arraiolos ville ou les tapis sont la spécialité. De petites vitrines laissent parfois apparaitre  des femmes exécutants la confection de ces derniers. L’ensemble est un peu vieillot à notre gout.

 

 

 

 

 

87

 

 

 

 

 

 

14h la vie est arrêtée nous continuons notre route. Nous stoppons à Estremoz  ville de marbre et d’oranger. Et pour cause, des pavés et rebords de trottoirs aux murs des palais en passant par les fontaines tout est en marbres…Ouahhh La place est bordée de bâtiments aux architectures vraiment diverses et couleurs vives. Nous passons à l’office du tourisme pour avoir qq infos mais notre présence ne semble pas intéresser ces dames (qui pourtant parlent le français) on fait demi tour. On fait le tour de la place et des rues en périphérie. Vous pourrez visiter la partie médiévale qui se situe en partie haute. Nous ne le ferons pas par manque de temps.

 

 

 

 

 

88

89

 

 

 

 

 

 

 

Passage à Marvao qui est un site médiéval situé à 862m sur une montagne rocheuse. C’est un peu comme monsaraz mais l’ambiance est vraiment différente. En arrivant vous trouverez sur la gauche une église avec un parking pour passer la nuit. La vue est très belle et en grimpant sur ces énormes monolithes on se prend à « voler ». Plus haut on entre dans cette cité fortifiée. Une expo photos de rue nous accueil,  sur la droite des escaliers attirent notre attention.. Les remparts qui protègent cette dernière sont accessibles par ces derniers. C’est très raides, très étroits sans gardes corps ni mains courantes…..Sensations garanties et peu vous faire gouter au  vertige…alors âmes sensibles attention !!!!Pour les autres c’est vraiment superbe. Ensuite visite de ce très beau château (1.30€ par pers sauf enfant) avec ce superbe ouvrage qu’est cette citerne d’eau, sculptures métalliques contemporaines, très belle vue sur l’horizon et le très beau jardin à la française. Nous déambulons un peu dans les ruelles mais le temps semble arrêté, endormis. Peu de dynamique commerciale qui animerait cette cité. Nous avons faim et le choix est de deux restaurants. Nous choisissons celui référencé par deux guides. A l’étage la vue est plutôt sympa. L’accueil en revanche est …..en fait y en a pas. Les plats sont corrects mais de nouveau on essaye de nous arnaquer de 6.95€ pour du pain et des olives non consommés.

 

 

 

 

90

91

92

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous dormons près de l’église en dessous des fortifications.

 Mercredi 28

Réveil sur un très beau panorama. Départ pour Idanha à Velha avec arrêt rapide à Idanha à nova suite erreur GPS sans intérêt.

Idanha a Vella est un village riche de son histoire avec des vestiges romains, une cathédrale etc…elle a été décimé par une épidémie son repeuplement c’est fait grâce aux éleveurs de moutons. Le patrimoine est aujourd’hui remit en avant par la restauration des bâtiments et la mise en valeur de ce lieux hors du temps. Un projet d’hôtel est en projet dans une magnifique demeure construite par un père pour ces deux filles qui ne sont jamais venu occuper les lieux.

 

 

 

 

 

 

 

93

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Route vers Penha garcia pour faire une baignade dans la piscine naturelle. Nous demandons notre chemin à l’office du tourisme qui se trouve dans les hauteurs de village ou la conduite s’avéra périlleuse…Nous ne la trouverons malheureusement pas. Nous stoppons a Guarda faire qq courses et quittons le Portugal. Nous dormons sur une aire de repos.

Jeudi 29

7 h, nous rentrons par Salamenca et à 13.30 nous sommes chez nous pleins de couleurs dans les yeux.

Bilan :

Le voyage en fourgon est une formule qui nous a séduits. De petite taille on peut  passer et se garer partout. Consommation maitrisée, confort suffisant c’est la solution pour nous. Je prévois des rectifications électriques par l’ajout d’un transfo 12v/220v  pour avoir plus d’autonomie : frigo, ordi, appareil photo et changerais le porte vélo qui posait le problème de l’ouverture des portes arrières.

Le Portugal.

 Les portugais n’utilisent pas beaucoup les formules de politesses et mon fils de 10 ans sera choqué de ne jamais avoir droit aux remerciements d’usages (il semble que ce soit culturel..). Nous trouvons les gens assez fermé alors que nous essayons de parler en portugais (certes très basic et avec un accent à couper au couteau…mais on essaye). Nous ne retrouvons pas cette  joie extériorisée des espagnoles. Est-ce la crise ou simplement un manque de chance dans nos rencontres ?? La vie en générale est un peu moins chère mais pas de façon très marqué. Dans les restaurants ; Nous n’avons pas souvent vu de plat de résistance inférieur à 13€.Ils sont de façon général servit copieusement mais la cuisine reste simple : Viande grillée avec frites et pates ou pates et riz......................Gros problème rencontré à plusieurs reprises : l’ajout systématique des suppléments sur votre addition. En effet, au Portugal on vous apporte à table du pain et des olives ou un p’tit bout de fromage ou de jambon avant de commencer. Le truc c’est que ces encas ne sont  pas comme en France gratuits et peuvent s’avérer très chère (3 chiffonnades de jambon à 8€). Nous avons gouté et puis par la suite nous refusons mais quelle surprise de voir sur l’addition (que je ne regarde presque jamais) des choses que nous n’avons pas commandé… Le serveur sans vas en s’excusant et reviens presque aussitôt.  Cette scène c’est répété à plusieurs reprises et lors de notre dernier resto Varanda do alentejo à Marvao je regarde le serveur faire. Ce dernier part à sa caisse, pose le ticket et en prends un autre sans retaper quoique ce soit ce qui me prouve que ce manège est tout à fait orchestré….Donc Vérifiez vos tickets ….Carton rouge.

Faire le tour du Portugal c’est la garantie d’un  paysage riche : côtes sauvages aux falaises impressionnantes, plages de sable fin, étendues de cultures de chênes lièges, d’oliviers, de vignes, très beau monuments, villes pleines de charmes, châteaux et citées médiévales le tout en couleurs……   De très bonnes vacances…

 

 

Posté par steph-coex à 01:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]